Aaron Kometopulos de Bulgarie 1 2

Nom de naissance Aaron Kometopulos de Bulgarie
Nom de naissance Aron
Nom de naissance Арон
Identifiant Gramps I3010
Genre masculin
Âge au décès inconnu

Événements

Événement Date Lieu Description Sources
Naissance [E12149]        
Général

Les objets référencés par cette note ont été référencés mais sont absents, c'est pourquoi ils ont été créés quand vous avez utilisé la vérification et la réparation de l'arbre à la date du 14.04.2016 19:23:56.

Décès [E4110] 14. juin 976 Dupnitsa, Bulgarie    

Parents

Relation avec la souche Nom Date de naissance Date de décès Relation dans la famille (si différent de la naissance)
Père Nikolaos Kumet [I3009]
Mère Ripsimia d'Arménie [I3013]
    Le frère (germain)     David [I3012]
    Le frère (germain)     Moïse [I3011]
         Aaron Kometopulos de Bulgarie [I3010] 14. juin 976
    Le frère (germain)     Samuil de Bulgarie [I3007] 6. octobre 1014

Familles

    Famille de Aaron Kometopulos de Bulgarie [F1381]
  Enfants
Nom Naissance Décès
Ivan Vladislav de Bulgarie [I3110]1018

Anecdote

Aron (Bulgarian: Арон) was a Bulgarian noble, brother of Emperor Samuil of Bulgaria and third son of Comita Nikola, Duke of Sofia. After the fall of the eastern parts of the country under Byzantine occupation in 971, he and his three brothers David, Moses and Samuil continued the resistance to the west. They were called Comutopuli and ruled the country together, as the rightful heir to the throne, Boris II and Roman were imprisoned in Constantinople. The residence of Aron was Sofia situated on the main road between Constantinople and Western Europe. He had to defend the area from enemy invasions and attack the Byzantine territories in Thrace.

In 976 in the beginning the major campaign against the Byzantine Empire, the two eldest brothers David and Moses perished but the Bulgarians achieved great successes including the return of north-eastern Bulgaria. During that time, the Byzantine Emperor Basil II had to fight both the Bulgarians and the dangerous rebellion under Bardas Skleros and he turned the customary means of the Byzntine policy: conspiracy.

His attention concentrated to Aron, who was more dangerous at the time due to the proximity of his seat to Thrace; and because of his ambition to rule over Bulgaria alone which made an eventual peace profitable for both Aron and Basil. The Bulgarian nobel asked for the Emperor's sister hand and Basil agreed but he tried to deceive Aron and sent him the wife of one of his nobles and the bishop of Sevast. However the attempted deceit was revealed and the bishop was killed, but the negotiations continued nonetheless. In the end Samuil learned of the secret negotiations and on 14 June 976 Aron together with all of his kin were executed in the vicinity of Dupnitsa. Only his eldest son Ivan Vladislav, who eventually became the last Emperor of the Empire was spared due to the vindication of Samuil's son Gavril Radomir. Ironically, Ivan Vladislav murdered his saviour 39 years later.

[source Wikipedia]

Anecdote

Ivan Vladislav était fils d’Aron, frère de l’empereur Samuel Ier de Bulgarie. En 987 Samuel fait exécuter Aron et sa famille pour trahison. Du massacre survécut seulement Ivan Vladislav, sauvé par l’intervention de son cousin Gabriel Radomir, fils de Samuel.

Le sort d’Ivan Vladislav pendant les décennies suivantes est inconnu, mais en 1015 il est incité par des agents byzantins à assassiner son cousin Gabriel Radomir pour devenir empereur de Bulgarie.

Ivan Vladislav prend des mesures pour assurer ses positions contre les rivaux potentiels. Bien qu’il ait entamé des négociations avec l’empereur byzantin Basile II, il reprend rapidement la politique de résistance à Byzance de ses prédécesseurs. Il reconstitue en 1015 les fortifications de Bitola, situées sur les terres encore non-conquises par les byzantins. Les Byzantins prennent Ohrid, mais renoncent devant Pernik, Basile II ayant été averti qu’Ivan Vladislav cherchait à s’allier avec les Petchenègues pour venir à son aide, continuant la pratique générale de ses prédécesseurs. Cette alliance ne se réalisa pas et en 1016, les armées byzantines pénétrèrent encore profondément en Bulgarie.

L’hiver 1018, Ivan Vladislav rassembla ses forces et mit le siège devant Durazzo. Il fut tué au cours d’une bataille livrée devant la ville. Après sa mort une grande partie de la noblesse et de la cour bulgares, y compris sa veuve Marija, se soumirent à Basile II en échange de garanties pour la conservation de leurs vies, statut, et propriété.

Une faction des nobles et de l’armée se rassembla autour de Presijan II le fils le plus âgé d’Ivan Vladislav et continua à résister pendant plusieurs mois, jusqu’à ce qu’ils soient forcés de se soumettre.

Ivan Vladislav avait épousé la reine Marie morte après 1031[1] dont :

Prousianos ou Presijan II mort après 1029.
Troianos Patrice père de Marie épouse d’Andronic Doukas mort en 1077.
Alousianos gouverneur du thème de Théodosiopolis prétendant au trône de Bulgarie en 1041.
Aaron mort après 1059.
Aikatharina épouse l’empereur Isaac Ier Comnène.

[source Wikipedia]

Arbre généalogique

  1. Nikolaos Kumet [I3009]
    1. Ripsimia d'Arménie [I3013]
      1. Moïse [I3011]
      2. David [I3012]
      3. Aaron Kometopulos de Bulgarie
          1. Ivan Vladislav de Bulgarie [I3110]
      4. Samuil de Bulgarie [I3007]

Ascendants

Références des sources

  1. Wikipedia [S0052]
  2. Charles Cawley: Medieval Lands - Foundation for Medieval Genealogy [S0099]