Ansgardis de Bourgogne 1 2

Nom de naissance Ansgardis de Bourgogne
Nom de naissance Ansgarde de Bourgogne
Identifiant Gramps I4073
Genre féminin
Âge au décès inconnu

Événements

Événement Date Lieu Description Sources
Naissance [E10762]        
Général

Les objets référencés par cette note ont été référencés mais sont absents, c'est pourquoi ils ont été créés quand vous avez utilisé la vérification et la réparation de l'arbre à la date du 14.04.2016 19:23:56.

Décès [E5259] vers 881      

Parents

Relation avec la souche Nom Date de naissance Date de décès Relation dans la famille (si différent de la naissance)
Père Hardouin de Bourgogne [I4074]vers 855
Mère Warimburg [I4075]
         Ansgardis de Bourgogne [I4073] vers 881

Familles

    Famille de Louis II le Bègue de France et Ansgardis de Bourgogne [F2044]
Mariés Mari Louis II le Bègue de France [I1623] ( * 28/10/846 (Julien) + 11/4/879 )
   
Événement Date Lieu Description Sources
Mariage [E5260] 862      
Note sur l'événement

5 enfants

Divorce [E5261] vers 876      
Note sur l'événement

Répudiation

  Enfants
Nom Naissance Décès
Louis III de France [I4077]
Gisela de France [I4078]
Carloman de France [I4079]
Gisela de France [I4080]

Anecdote

Ansgarde de Bourgogne († 880/882) (14 novembre 879 du calendrier Julien[réf. nécessaire]). Elle est la fille d'Hardouin de Bourgogne. Première épouse du prince Louis Le Bègue, elle est la mère des rois de France Louis III et Carloman II.

Son mariage avec Louis le Bègue en 862 est célébré contre l'avis du roi Charles II le Chauve, mais on en ignore la raison. Après plusieurs années de vie commune et malgré la naissance de quatre enfants (deux fils, Louis et Carloman, et deux filles, Gisèle et Hildegarde), Ansgarde est répudiée par son mari lequel convole en 875 avec la noble Adélaïde de Frioul, fille du comte Adalhard de Paris. Cependant les autorités ecclésiastiques refusent de légitimer cette nouvelle union de même que le pape Jean VIII ne couronne pas Adélaïde lors de sa venue pour le concile de Troyes en 878.

À la mort du roi Louis Le Bègue, le 11 avril 879 à Compiègne, alors qu'il préparait une expédition punitive contre les comtes de Poitiers et du Mans, Ansgarde œuvre sans doute pour que ses fils puissent monter sur le trône, et fait réviser sa répudiation par Hincmar, l'archevêque de Reims. Mais la reine Adélaïde est enceinte, et donne la vie 17 septembre 879 à un enfant mâle (le futur Charles III dit le Simple), remettant en cause l'héritage des fils d'Ansgarde.

Le mariage d'Adélaïde est attaqué, non seulement par l'Église mais aussi par Ansgarde et ses deux fils qui n'hésitent pas à l'accuser d'adultère étant donné que son mariage n'avait pas été déclaré légitime.

En septembre 879, Louis III et Carloman II sont sacrés dans l'église abbatiale de Saint-Pierre et Saint-Paul de Ferrières-en-Gâtinais par Anségise, l’archevêque de Sens. Ils montent conjointement sur le trône de France, mais meurent tous deux sans postérité. Au terme d'un long et difficile procès, Adélaïde finit par l'emporter et son fils Charles est confirmé comme enfant légitime et seul héritier de la couronne de France.

[source Wikipedia]

Arbre généalogique

  1. Hardouin de Bourgogne [I4074]
    1. Warimburg [I4075]
      1. Ansgardis de Bourgogne
        1. Louis II le Bègue de France [I1623]
          1. Louis III de France [I4077]
          2. Gisela de France [I4078]
          3. Carloman de France [I4079]
          4. Gisela de France [I4080]

Ascendants

Références des sources

  1. Charles Cawley: Medieval Lands - Foundation for Medieval Genealogy [S0099]
  2. Wikipedia [S0052]