Mundéric des Francs du Rhin 1

Nom de naissance Mundéric des Francs du Rhin
Nom de naissance Mondéric
Identifiant Gramps I5833
Genre masculin
Âge au décès inconnu

Événements

Événement Date Lieu Description Sources
Naissance [E10985]        
Général

Les objets référencés par cette note ont été référencés mais sont absents, c'est pourquoi ils ont été créés quand vous avez utilisé la vérification et la réparation de l'arbre à la date du 14.04.2016 19:23:56.

Décès [E7783] vers 534      

Parents

Relation avec la souche Nom Date de naissance Date de décès Relation dans la famille (si différent de la naissance)
Père Clodéric des Francs du Rhin [I5836]vers 485508
Mère ? Agilofinge [I5840]
         Mundéric des Francs du Rhin [I5833] vers 534
    La sœur (germaine)     ? des Francs du Rhin [I5839]
    Le frère (germain)     Sigebaud d'Auvergne [I5848]

Familles

    Famille de Mundéric des Francs du Rhin [F2995]
  Enfants
Nom Naissance Décès
Mummolin [I5832]
Bodogisel [I5834]vers 585
Gundulf de Tongres [I5835]vers 524607

Anecdote

Ascendances de Saint Arnould de Metz et de Sainte Dode de Metz d'après les hypothèses généalogiques modernes, différentes des généalogies dites "messines" rapportées notamment dans Medieval Lands.
Les deux séries d'hypothèses généalogiques sont fortement sujettes à caution.

A ce sujet voir l'article Wikipedia sur l'origine des Arnulfiens : http://fr.wikipedia.org/wiki/Origine_des_Arnulfiens

Anecdote

Mundéric ou Mondéric est le nom d'un prince franc de la première moitié du vie siècle qui s'est révolté contre Thierry Ier, roi d'Austrasie, en prétendant au trône royal.
Aux alentours de 534, il décide de ne plus servir le roi Thierry Ier, regroupe autour de lui une partie du peuple qui lui prête serment et tente de se faire reconnaître roi. Thierry fait mine d'accepter, mais Mundéric, prudent, se retranche dans Vitry-le-Brûlé. Un envoyé de Thierry l’incite à sortir de la ville en échange de la vie sauve, mais constatant la trahison, il tue le traître et engage le combat au cours duquel il est tué.

Il semble acquis, à la lecture du récit de Grégoire de Tours, que Mundéric est un descendant des rois de Cologne, dont les deux représentants connus sont Sigebert le Boiteux et son fils Clodéric. Christian Settipani considère que chronologiquement, Mundéric ne peut qu’être fils de Clodéric, mort en 508.
Cette parenté explique les prétentions de Mundéric :
À la mort de Clodéric, Grégoire de Tours raconte que les Francs Ripuaires choisissent Clovis Ier comme roi : effectivement, même si Mundéric est bien fils de Clodéric, il est alors trop jeune pour régner.
À la mort de Clovis, en 511, il n’est pas non plus question de choix, d’une part parce que Mundéric étant encore trop jeune, d’autre part parce que les fils de Clovis ne désirent pas voir une partie du royaume franc leur échapper. Le royaume de Cologne est définitivement intégré dans le royaume d’Autrasie, dont Thierry hérite.
Devenu adulte vers 534, Mundéric cherche alors à faire valoir ses droits.

Selon la Vita Gundulfi, il a eu pour enfant :
Gundulf († 607) vice roi d’Austrasie et élu évêque de Tongres vers 600.
Bodegisel, identifié à un homonyme patrice de Provence, puis duc en Austrasie et mort en 5855.
La Vita Gundulfi indique en outre que saint Arnulf, évêque de Metz et fils de Bodogisel, était le nepos de Gundulf. Par élimination, ce terme de nepos ne peut que signifier « grand oncle », et il semble donc que Mummolin, comte à Soissons et grand-père paternel de saint Arnulf soit un frère de Gundulf, et donc un troisième fils de Mundéric. Ce Mummolin est connu comme comte à Soissons et maire du palais de Neustrie en 566, père de Babon et Bodegisel, tous deux ambassadeurs à Byzance, le premier en 584, le second en 589.

[source Wikipedia]

Arbre généalogique

  1. Clodéric des Francs du Rhin [I5836]
    1. ? Agilofinge [I5840]
      1. ? des Francs du Rhin [I5839]
      2. Sigebaud d'Auvergne [I5848]
      3. Mundéric des Francs du Rhin
          1. Bodogisel [I5834]
          2. Gundulf de Tongres [I5835]
          3. Mummolin [I5832]

Ascendants

Références des sources

  1. Wikipedia [S0052]