Marguerite de Suray 1

Nom de naissance Marguerite de Suray
Identifiant Gramps I0404
Genre féminin
Âge au décès environ 74 ans, 1 mois, 16 jours

Événements

Événement Date Lieu Description Sources
Naissance [E0556] vers 1600 Alle sur Semois, Vresse sur Semois, Namur, Wallonie, Belgique    
Décès [E0557] 17. février 1674 Alle sur Semois, Vresse sur Semois, Namur, Wallonie, Belgique    

Relation avec l'individu central (Didier Jacques Lebouc) : l'ascendante lointaine (12ème génération)

Parents

Relation avec la souche Nom Date de naissance Date de décès Relation dans la famille (si différent de la naissance)
Père Henry de Suray [I0405]entre 1572 et 15801637
Mère Marguerite d'Aspe [I0406]1576 (Julien)
    Le frère (germain)     Jean de Suray [I1092] vers 1595 vers 1652
    Le frère (germain)     Henry de Suray [I1093]
         Marguerite de Suray [I0404] vers 1600 17. février 1674
    La sœur (germaine)     Anne de Suray [I1094] vers 1651
    La sœur (germaine)     Dieudonnée de Suray [I1096]
    Le frère (germain)     Simon de Suray [I1095]

Familles

    Famille de Gros Jean l'Ainé Colloz et Marguerite de Suray [F0193]
Mariés Mari Gros Jean l'Ainé Colloz [I0403] ( * vers 1592 + 23. mai 1651 )
   
Événement Date Lieu Description Sources
Mariage [E0555]        
  Enfants
Nom Naissance Décès
Anne Colloz [I6877]2. décembre 1658
Nicolas Colloz [I0401]vers 16371. mai 1692
Simon Colloz [I6878]6. juillet 1646
Jeanne Colloz [I1286]29. décembre 16474. août 1690
Thirÿ Colloz [I6879]29. novembre 1650

Media

Anecdote

Il est intéressant de constater que les deux familles nobles présentes dans la partie la plus récente de cette généalogie (des Ages, de Suray) se font probablement "rattrapper" à la Renaissance par le commencement d'expansion économique moderne.

A partir de cette période, la noblesse française qui n'a que deux activités, la rente foncière et le métier des armes, commence à avoir des soucis économiques pour maintenir son rang et ses rentes face à la montée des villes et de la bourgeoisie. La diminution progressive du servage et des corvées limite aussi la rentabilité foncière. Le lent processus qui débouchera sur la Révolution Française est en marche.

La réaction de la noblesse française à ce bouleversement socio-économique n'a pas été à la hauteur des enjeux. Elle vendit des fiefs et aussi (désolé pour la formulation brutale et un peucavalière) une partie de ses filles à des "bourgeois" en quête de respectabilité. Un dicton de la noblesse disait d'ailleurs "l'argent de se gagnepas, il s'épouse".

Dans cette généalogie, cette "vente de filles" a eu lieu à deux reprises :
- Charlotte des Ages [I1505] épouse dans l'Allier vers 1565 Léonard Maugenest [I1504] marchand doté d'une certaine aisance financière. La nobilité de cette famille reste sujette à caution.
- Marguerite de Suray [I0404] dans les Ardennes désormais belges épouse vers 1635 Gros Jean l'Ainé Colloz [I0403] lequel, meunier et maieur [maire], est une notabilité du village de Alle sur Semois malgré son surnom peu avenant ! Toutefois, la nobilité des De Suray reste à ce jour sujette à caution.

Merci à Pascal Sabat qui m'a aidé à précisé plusieurs éléments.

Arbre généalogique

  1. Henry de Suray [I0405]
    1. Marguerite d'Aspe [I0406]
      1. Henry de Suray [I1093]
      2. Simon de Suray [I1095]
      3. Dieudonnée de Suray [I1096]
      4. Anne de Suray [I1094]
      5. Jean de Suray [I1092]
      6. Marguerite de Suray
        1. Gros Jean l'Ainé Colloz [I0403]
          1. Anne Colloz [I6877]
          2. Nicolas Colloz [I0401]
          3. Simon Colloz [I6878]
          4. Jeanne Colloz [I1286]
          5. Thirÿ Colloz [I6879]

Ascendants

Références des sources

  1. Hugues de Suraÿ (d'après Yves de Suray) [S0067]