Robert le Danois 1 2

Nom de naissance Robert le Danois
Identifiant Gramps I3901
Genre masculin
Âge au décès inconnu

Événements

Événement Date Lieu Description Sources
Naissance [E11283]        
Général

Les objets référencés par cette note ont été référencés mais sont absents, c'est pourquoi ils ont été créés quand vous avez utilisé la vérification et la réparation de l'arbre à la date du 14.04.2016 19:23:56.

Décès [E4982] 1037      

Parents

Relation avec la souche Nom Date de naissance Date de décès Relation dans la famille (si différent de la naissance)
Père Richard Ier Sans-Peur de Normandie [I1648]23/8/933 (Julien)15/11/996 (Julien)
Mère Gunnor de Normandie [I1649]entre 936 et 9505/1/1031
    Le frère (germain)     Richard II l'Irascible de Normandie [I1647] 18/8/963 (Julien) 22/8/1027 (Julien)
         Robert le Danois [I3901] 1037
    La sœur (germaine)     Havise de Normandie [I5424] 21/2/1034
 
Père Richard Ier Sans-Peur de Normandie [I1648]23/8/933 (Julien)15/11/996 (Julien)
Belle-mère Emma de France [I1862]
 
Père Richard Ier Sans-Peur de Normandie [I1648]23/8/933 (Julien)15/11/996 (Julien)
Belle-mère ? ? [I4916]
    Le demi-frère consanguin     Geoffroy de Brionne [I5383] vers 953 vers 1015
    Le demi-frère consanguin     Guillaume de Normandie [I4949] 978 1057
    La demi-sœur consanguine     Beatrix de Normandie [I4917] 18/1/1035

Familles

    Famille de Robert le Danois et Herleva [F1922]
Mariés Femme Herleva [I3902] ( * + ... )
   
Événement Date Lieu Description Sources
Mariage [E4983]        
Note sur l'événement

Le clergé a tordu le nez à ce mariage, probablement à cause d'un peu de consanguinité et de beaucoup d'archevêché.

  Enfants
Nom Naissance Décès
Richard d'Evreux [I3899]13/12/1067

Anecdote

Robert le Danois fut archevêque de Rouen (989-1037) et comte d'Évreux (996-1037) au temps des premiers ducs de Normandie.

Fils du duc Richard Ier de Normandie et de Gunnor, il fait donc partie de ce puissant groupe aristocratique appelé les Richardides. Son père lui confie très jeune l'archevêché de Rouen, principal siège ecclésiastique du duché de Normandie. L'historiographe Guillaume de Jumièges rapporte que les clercs se sont opposés à cette décision tant que le duc refusait de se marier chrétiennement avec sa frilla Gunnor. Selon le voeu du clergé, Richard Ier de Normandie épousa finalement Gunnor et leur fils Robert put devenir archevêque.

Quelques années plus tard, peut-être juste après la mort de son père en 996, Robert reçoit la charge du comté d'Évreux. Cette double fonction – archevêque de Rouen et comte – fait de lui le plus puissant personnage de Normandie après le duc. De surcroît, le nouveau duc, Richard II (996-1026), est son frère.

Robert le Danois cumule donc une fonction religieuse et une fonction laïque. Au titre de comte d'Évreux, il se donne le droit de se marier : il épouse Herlève, probablement la fille de Turstin le Riche, dont il aura plusieurs enfants (dont Richard et Raoul). Robert est donc un archevêque marié et, de surcroît, père ! Même si la réforme grégorienne interviendra plus tard pour imposer le célibat, il faut avouer que les cas de mariage chez les hauts dignitaires ecclésiastiques sont déjà rares à cette époque. Pour l'historien François Neveux, il ne fait pas de doute que Robert est « un archevêque plus profane que religieux ». À la fin des années 1020, nous savons toutefois qu'il commence les travaux d'agrandissement de sa cathédrale. Nous savons aussi, grâce aux fouilles de l'archéologue Jacques Le Maho, que l'archevêque-comte transforme son château de Gravenchon en un véritable palais rural au tout début du XIe siècle. Mécène, il entretient un cénacle littéraire autour de lui. Dudon de Saint-Quentin et le satiriste Garnier lui dédient en effet quelques œuvres.

En 1026, Robert le Magnifique, le neveu de Robert, succède de façon controversée à Richard III en tant que duc de Normandie. Peu après son avènement, il s'attaque à Robert le Danois. Est-ce parce que ce dernier complote contre lui ? Ou est-ce parce que l'archevêque proteste contre les usurpations de terres d'Église que pratique le duc pour récompenser ses amis ? En tout cas, Robert doit quitter Rouen et s'enfermer avec quelques chevaliers dans sa ville comtale d'Évreux. Le duc l'assiège. Après une résistance digne d'un chef de guerre, l'archevêque négocie son départ. Il quitte la Normandie pour la France mais, de son nouveau refuge, prononce l'excommunication du duc Robert le Magnifique. Il semble que cette sanction fasse plier le duc. Il se réconcilie avec Robert le Danois qui retrouve ainsi sa place à la cour ducale. Il devient même le premier conseiller du duché. Une position renforcée en 1035 après la mort de Robert le Magnifique qui laisse un enfant comme héritier (le futur Guillaume le Conquérant). L'archevêque-comte est l'homme fort du duché jusqu'à sa mort en 1037.

[source Wikipedia]

Arbre généalogique

  1. Richard Ier Sans-Peur de Normandie [I1648]
    1. Gunnor de Normandie [I1649]
      1. Robert le Danois
        1. Herleva [I3902]
          1. Richard d'Evreux [I3899]
      2. Havise de Normandie [I5424]
      3. Richard II l'Irascible de Normandie [I1647]

Ascendants

Références des sources

  1. Wikipedia [S0052]
  2. Charles Cawley: Medieval Lands - Foundation for Medieval Genealogy [S0099]