Snorri Sturluson 1a 1b

Nom de naissance Snorri Sturluson
Nom de naissance Snorri Sturluson
Nom de naissance Snorre Sturlason
Nom de naissance Snorre Sturlasson
Nom de naissance Snorre Sturleson
Nom de naissance Snorri Sturlusson
Nom de naissance Snorre Sturlson
Nom de naissance Snorri Sturlson
Nom de naissance Snorri Sturlusson
Identifiant Gramps I2585
Genre masculin
Âge au décès 63 ans, 8 mois, 22 jours

Événements

Événement Date Lieu Description Sources
Naissance [E3705] 1178      
Décès [E3706] 23/9/1241 Reykholt, Borgarfjörður, Islande    

Parents

Relation avec la souche Nom Date de naissance Date de décès Relation dans la famille (si différent de la naissance)
Père Sturla Þórðarson [I2586]
Mère Guðný Böðvarsdóttir [I2587]
         Snorri Sturluson [I2585] 1178 23/9/1241

Anecdote

Homme politique, diplomate, historien et poète islandais, Snorri Sturluson (1179–1241) est le principal écrivain scandinave du Moyen Âge. Auteur de nombreuses sagas et de récits mythologiques, son œuvre constitue une source irremplaçable pour la connaissance de la mythologie nordique.

La vie de Snorri nous est connue grâce à la Sturlungasaga (« Histoire des Sturlungar », c’est-à-dire des descendants de Sturla, le père de Snorri), rédigée à la fin du XIIIe siècle.

Snorri Sturluson est né en 1179 à Hvammur. Fils de Sturla Þórðarson et de Guðný Böðvarsdóttir, il appartient à la famille des Sturlungar, alors la plus influente du pays.

Snorri n’est pas élevé par ses parents mais, dès l’âge de trois ans, par Jón Loftsson — cette pratique est à l’époque une façon de sceller une alliance ou un accord. Jón Loftsson est l’un des chefs les plus puissants de l’île mais aussi un homme d’une grande érudition. Snorri passe sa jeunesse à Oddi, qui est alors l’un des principaux centres intellectuels de l’Islande. Il y découvre aussi bien la culture chrétienne que la littérature traditionnelle norroise : poèmes mythologiques et héroïques et premières sagas retraçant l’histoire des rois de Norvège ou les exploits de héros vikings.

Il fait un riche mariage et reçoit la charge de goði (chef local). Il s’emploie à accroître sa richesse, et joue un rôle politique de plus en plus important. De 1215 à 1219, il est titulaire de la plus haute fonction en Islande, celle de lögsögumaðr (« homme qui dit la loi »), c’est-à-dire qu’il préside l’Alþing (assemblée politique et juridique des hommes libres) et est chargé d’apprendre et de réciter les lois.

En 1218, il est invité à la cour de Norvège par le roi Hakon IV. Il passe deux ans aux côtés du roi et du prince Skuli et profite de son séjour pour approfondir ses connaissances de l’histoire de la Norvège. Mais Hakon a sur l’Islande des visées que Snorri s’est engagé à favoriser. Ce projet lui vaut des ennemis en Islande et, après son échec, sa disgrâce auprès du roi.

Il est néanmoins désigné une nouvelle fois lögsögumaðr de 1222 à 1231. Mais l’Islande entre alors dans une période de déclin (connue sous le nom de Sturlung, elle dure de 1230 à 1262), caractérisée par l’exacerbation des rivalités entre les principaux clans de l’île. La situation de Snorri devient alors délicate.

Aussi retourne-t-il en 1237 en Norvège, où une lutte féroce oppose désormais Hakon et Skuli. Il y reste deux années, aux côtés du prince Skuli, avant de regagner l’Islande, ce que le roi lui avait interdit. En 1241, après avoir vaincu Skuli, Hakon ordonne au chef du parti norvégien en Islande d’exécuter Snorri, qui meurt assassiné par un homme de main de son gendre dans la nuit du 23 septembre.

He was the author of the Prose Edda or Younger Edda, which consists of Gylfaginning ("the fooling of Gylfi"), a narrative of Norse mythology, the Skáldskaparmál, a book of poetic language, and the Háttatal, a list of verse forms. He was also the author of the Heimskringla, a history of the Norwegian kings that begins with legendary material in Ynglinga saga and moves through to early medieval Scandinavian history. For stylistic and methodological reasons, Snorri is often taken to be the author of Egils saga.

As a historian and mythographer, Snorri is remarkable for proposing the theory (in the Prose Edda) that mythological gods begin as human war leaders and kings whose funeral sites develop cults (see euhemerism). As people call upon the dead war leader as they go to battle, or the dead king as they face tribal hardship, they begin to venerate the figure. Eventually, the king or warrior is remembered only as a god. He also proposed that as tribes defeat others, they explain their victory by proposing that their own gods were in battle with the gods of the others.

[source Wikipedia]

Arbre généalogique

  1. Sturla Þórðarson [I2586]
    1. Guðný Böðvarsdóttir [I2587]
      1. Snorri Sturluson

Ascendants

Références des sources

  1. Wikipedia [S0052]
      • Page : http://en.wikipedia.org/wiki/Snorri_Sturluson
      • Page : http://fr.wikipedia.org/wiki/Snorri_Sturluson