Ansegisèle de Metz 1a 2 3 4

Nom de naissance Ansegisèle de Metz
Nom de naissance Ansegisel
Nom de naissance Ansegise
Nom de naissance Ansegisal
Nom de naissance Anchise
Nom de naissance Ansguise
Nom de naissance Anseghisel
Identifiant Gramps I1639
Genre masculin
Âge au décès moins d'environ 65 ans

Événements

Événement Date Lieu Description Sources
Naissance [E2735] vers 614      
Décès [E2736] avant 679 Andenne, Wallonie, Belgique    

Parents

Relation avec la souche Nom Date de naissance Date de décès Relation dans la famille (si différent de la naissance)
Père Saint Arnould de Metz [I1641]vers 58518. juillet 640
Mère Sainte Dode de Metz [I1640]586
         Ansegisèle de Metz [I1639] vers 614 avant 679
    Le frère (germain)     Chlodulf de Metz [I1642] 697

Familles

    Famille de Ansegisèle de Metz et Begge d'Andenne [F0607]
Mariés Femme Begge d'Andenne [I1638] ( * vers 615 + 17. décembre 693 )
   
Événement Date Lieu Description Sources
Mariage [E2734]        
  Enfants
Nom Naissance Décès
Pépin II le Jeune de Herstal [I1637]vers 64516. décembre 714

Anecdote

Ansegisel ou Ansegise (né avant 613, assassiné entre 648 et 669 et probablement en 662 à Chèvremont), est un fils de saint Arnulf, évêque de Metz et de sainte Dode. Il est le père de Pépin d'Héristal, maire du palais d'Austrasie, de Neustrie et de Bourgogne.

Vers 630, il épouse Begga de Landen (vers 613-693), fille de Pépin de Landen (580-640, dit Pépin le Vieux) et d'Itta de Nivelles (597-652), par ce mariage, ils scellent l'alliance entre les deux familles.

Vers 633 ou 634, sous la pression de la noblesse Austrasienne, Dagobert 1er nomme son fils Sigebert III alors agé d'environ 2ans, roi d'Austrasie. Ansegisèle devint un de ses tuteurs.

Il est le père de Pépin d'Héristal (vers 635-714, dit Pépin le Jeune).

Il jouit d'une grande autorité au VIIe siècle, sous Sigebert III et Childéric II. On lui a donné quelquefois le titre de duc d'Austrasie.

Il est assasiné vers 679, son épouse Begga fonde un monastere à Andenne.

Il épouse vers 643 ou 644 Begga, fils de Pépin l'Ancien, maire du palais d'Austrasie, et de Itte Idoberge. Les jeunes époux ont donné naissance :

De manière certaine à Pépin le Jeune (v. 645 † 714) , maire des palais d'Austrasie, de Neustrie et de Bourgogne,

Hypothétiquement à Grimo, abbé de Corbie et archevêque de Rouen de 690 à 748, selon J Laporte. Cet hypothèse part du principe que les évêques qui se succèdent dans un même diocèse durant le Haut Moyen Âge sont souvent apparenté. Or Griffo est précédé d'un Ansbert, parent probable de Dode, son second successeur est Saint Hugues petit fils de Pépin le jeune. Cela place Grimo comme un parent des Arnulfinges. En rapprochant le nom de Grimo à celui de Grimoald, on le place comme parent des Pépinides. Chronologiquement, il ne peut alors qu'être fils d'Ansegisel et de Begga. Mais ses conclusions ne sont pas toujours acceptées, et J Laporte semble confondre Griffo (ou Grippho, archevêque de 695 à 713) avec Grimo, archevêque de 744 à 748.

Hypothétiquement à Clotilde Dode, épouse du roi Thierry III, selon Maurice Chaume. Cette hypothèse s'appuie sur la présence de prénoms mérovingiens au sein de la famille de Caribert de Laon et considère Bertrade de Prüm comme une fille de Thierry III et de Clotilde Dode. Puis il constate que Pépin le Bref et son épouse Bertrade, fille de Caribert, possédaient en commun deux propriétés à Rommersheim et à Rheinbach et tenaient chacun leur moitié de leur père, ce qui suppose un ancêtre commun proche. Une chronique tardive, celle d'Adémar de Chabannes, au XIe siècle, donne le roi Clotaire IV, fils probable de Thierry III et de Dode, comme cousin de Charles Martel. Enfin, le nom de Clotilde Dode est rapprochée de celui de sainte Dode, l'épouse de saint Arnulf et la mère d'Anségisel.

Deux autres enfants ont été attribués à Ansegisel et à Begga, mais ces propositions sont depuis abandonnées :

Martin († 690), comte qui se bat en 690 contre Ébroïn au côtés de Pépin le jeune. Cette hypothèse se fonde sur l’Hagiolum Viennense, datant de 1040, qui mentionne Pipinus, Ansegelli filius, et Martinus frater eius (=« Pépin, fils d'Ansegisel, et Martin, son frère »). Mais cette mention est maintenant considéré comme une mauvaise interprétation d'un passage du Liber Historiae Francorum, qui ne permet pas de préciser le lien de parenté entre Pépin et Martin, ni même s'il y en a un lien de parenté.

Sainte Landrada, fondatrice de l'abbaye de Munsterbilzen, dont une biographie tardive indique qu'elle descendait de Pépin et d'Arnulf († 690). Chronologiquement, elle ne pourrait être que fille d'Ansegisel et de Begga, mais la biographie insiste sur sa qualité de fille unique.

[source Wikipedia]

Arbre généalogique

  1. Saint Arnould de Metz [I1641]
    1. Sainte Dode de Metz [I1640]
      1. Chlodulf de Metz [I1642]
      2. Ansegisèle de Metz
        1. Begge d'Andenne [I1638]
          1. Pépin II le Jeune de Herstal [I1637]

Ascendants

Références des sources

  1. Wikipedia [S0052]
      • Page : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ansegisel
  2. Daniel de Rauglaudre / Roglo: Roglo - base de données généalogiques - www.roglo.eu [S0072]
  3. Genealogie Mittelalter [S0095]
  4. Charles Cawley: Medieval Lands - Foundation for Medieval Genealogy [S0099]